Bienvenue chez
Gestion financière MD

Merci d’utiliser le service de clavardage MD

Pour nous aider à mieux vous servir, veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous.

Communiquez avec un conseiller MD

Des Hatchimals aux sacs à main : des fêtes lucratives

Le 21 décembre 2016

par Craig Maddock CFP, FCSI, CIM, FICB, CFA, MBA
Vice-président à la gestion des placements

Pendant que je me pressais au centre commercial à la recherche d’un Hatchimal (le jouet « indispensable » de cette année que ma fille de huit ans et des millions d’autres fillettes rêvent de posséder), le gestionnaire de placements en moi ne pouvait s’empêcher de réfléchir aux possibilités que créent pour les investisseurs les dépenses engagées à cette période de l’année.

Les porteurs de parts des fonds MD profitent de la frénésie des Hatchimals par l’entremise du Fonds américain de croissance MD, du Fonds américain de valeur MD, du Fonds équilibré MD, du Fonds revenu de dividendes MD, du Fonds d’actions MD et du Fonds collectif d’actions américaines GPPMD, car tous ces fonds détiennent une participation dans Walmart ou Amazon, deux entreprises qui vendent actuellement ces œufs interactifs que l’on doit nourrir et dont on doit s’occuper avec patience jusqu’à ce qu’ils éclosent et en sorte une créature magique surprise qui ressemble à un petit pingouin multicolore.

Aussi mignons soient-ils, les Hatchimals ne sont qu’un infime exemple des produits qui gonflent les bénéfices des entreprises du secteur des produits de consommation discrétionnaire. Ils sont aussi l’illustration parfaite de ce que sont ces entreprises : des fabricants d’objets qui suscitent notre convoitise, mais dont nous n’avons pas vraiment besoin.

Le secteur de l’automobile s’inscrit également dans la catégorie consommation discrétionnaire. Si la vie sans automobile est compliquée, il est possible de se passer d’un véhicule. En revanche, on ne peut se passer de nourriture. Les entreprises alimentaires font donc partie du secteur des produits de consommation courante.
Sector-Weights-F

Le secteur des produits de consommation discrétionnaire est l’un des plus importants de l’indice MSCI Monde.

Malgré l’engourdissement de la croissance économique mondiale, le secteur des produits de consommation discrétionnaire a offert un rendement attrayant ces dernières années. L’indice mondial MSCI des produits de consommation discrétionnaire (en $ US) a en effet généré un rendement supérieur à l’indice MSCI Monde (en $ US) au cours des périodes de trois, cinq et dix ans terminées le 30 novembre 2016, tout en maintenant une évaluation boursière tout à fait correcte. Le ratio cours-bénéfices sectoriel moyen est d’environ 18 fois les bénéfices, par rapport à environ 22 fois pour l’ensemble du marché. Par conséquent, les actions des sociétés de produits de consommation discrétionnaire offrent un potentiel de rendement élevé à un prix moindre que les actions de l’ensemble du marché.

Annualized-Returns-F

Le secteur des produits de consommation discrétionnaire offre de manière constante un rendement supérieur à l’ensemble du marché tel que représenté par l’indice MSCI Monde.

Le secteur des produits de consommation discrétionnaire sert aussi souvent d’indicateur économique avancé. En effet, comme le rendement des actions de ce secteur est lié au revenu disponible et aux habitudes de dépenses des consommateurs, il peut être vu comme un indicateur du rendement global à venir de l’économie lorsque les consommateurs se mettent à dépenser.

Prenons pour exemple mes emplettes des fêtes. Je suis déterminé à trouver un Hatchimal pour ma fille et je dois aussi trouver un présent pour mon épouse. Je sais que cette dernière aimerait vraiment recevoir un sac à main Louis Vuitton, un article de luxe qui, malheureusement pour elle, appartient à la catégorie des produits de consommation discrétionnaire, c’est-à-dire des petites « douceurs » qui bien qu’elles soient agréables ne sont vraiment pas indispensables.

Imaginez un instant que je sois un entrepreneur fortuné résident d’un pays en forte croissance comme la Chine et que j’achète à mon épouse un sac à main Louis Vuitton. Ce faisant, je contribuerais à l’augmentation des ventes de ces sacs à main et si suffisamment d’autres consommateurs m’imitaient, on pourrait en conclure que la situation financière des consommateurs fortunés est bonne et qu’ils seront susceptibles de dépenser et, donc, de stimuler la croissance économique.

En votre qualité d’épargnant MD, la bonne nouvelle est que vous profiterez des bons résultats de ce fabricant de produits de luxe dominant à l’échelle mondiale si vous détenez des parts de l’un ou l’autre des fonds suivants : Fonds équilibré MD, Placements d’avenir MD limitée, Fonds international de croissance MD ou Fonds collectif d’actions internationales GPPMD. En effet, ils comprennent tous des actions de la société Louis Vuitton.

Même si son siège social se trouve en France, la stratégie de croissance de Louis Vuitton est axée en grande partie sur l’enrichissement des consommateurs dans de nombreux marchés émergents. Les sociétés Dom Pérignon, Tag Heuer et DeBeers sont au nombre des marques mondiales prestigieuses appartenant à la famille Louis Vuitton qui sont très prisées des consommateurs fortunés des marchés émergents.

Avec une marge bénéficiaire d’environ 65 %, Louis Vuitton est très rentable et sa stratégie de marque est conçue pour maintenir cette rentabilité. Tout comme l’adhésion à l’AMC (et l’admissibilité au statut de client de MD) est un privilège exclusivement réservé aux médecins, la marque Louis Vuitton jouit d’un caractère d’exclusivité que l’entreprise protège ambitieusement. Il lui arrive même de détruire une partie de ses stocks pour ne pas avoir à vendre sa marchandise au rabais et ainsi dévaluer sa marque. Vous n’aurez donc jamais l’occasion de vous procurer un sac Louis Vuitton en solde dans un centre de magasins d’usine. Cette détermination à maintenir le caractère exclusif de sa marque est de bon augure pour Louis Vuitton qui devrait demeurer la marque de prédilection des bien nantis de ce monde.

Rendement sur 5 ans
(annualisé au 30 novembre 2016)

Indice MSCI Monde ($ US)
10,51 %
Louis Vuitton ( € )
12,90 %

Source: Bloomberg

Top10-F

Aussi du secteur des produits de consommation discrétionnaire, l’action d’Amazon possède également un attrait certain. Pendant que je me précipitais au centre commercial, je me suis demandé comment les gens, si occupés à cette période de l’année, arrivaient à faire tous leurs achats. Puis, en ma qualité d’employé de MD, je me suis posé la question suivante : « Si les gens en général sont trop occupés pour faire leurs emplettes de Noël en magasin, qu’est-ce que ce doit être pour les médecins? »


Amazon domine le secteur des achats en ligne, mais elle ne se contente pas de ce succès. Elle est la plus importante société de l’indice mondial MSCI des produits de consommation discrétionnaire, bénéficie de flux de liquidités exceptionnels et connaît une expansion très vigoureuse dans plusieurs autres domaines comme l’infonuagique et la logistique. Elle fait partie du groupe d’actions baptisé FANG (pour Facebook, Amazon, Netflix et Google) qui offre depuis un certain temps déjà des rendements hors norme. Contrairement à celui de Louis Vuitton, le rendement d’Amazon est généré par un taux de roulement élevé et un volume de ventes massif. Amazon est aussi un acteur mondial important.

Rendement sur 5 ans
(annualisé au 30 novembre 2016)

Indice MSCI Monde ($ US)
10,51 %
Amazon ($ US)
33,23 %

Source: Bloomberg

D’autres actions de sociétés du secteur des produits de consommation discrétionnaire, comme Dollar General, constituent aussi d’excellents titres pour prendre position dans le secteur des entreprises à taux de roulement élevé et marge bénéficiaire faible. Ce détaillant à rabais compte plus de 12 500 magasins dans 43 États américains. Il génère un chiffre d’affaires de plus de 20 milliards de dollars américains en attirant la faveur des consommateurs à la recherche d’aubaines. MD détient une position dans cette entreprise par l’entremise du Fonds d’actions MD, du Fonds américain de valeur MD et du Fonds collectif d’actions américaines GPPMD.

Rendement sur 5 ans
(annualisé au 30 novembre 2016)

Indice MSCI Monde ($ US)
10,51 %
Dollar General ($ US)
14,52 %

Source: Bloomberg

Au bout du compte, c’est exactement ce que notre méthode Précision MDMC cherche à apporter à la construction de nos portefeuilles : avec l’aide de nos partenaires stratégiques, nous misons sur des sociétés bénéficiant de facteurs fondamentaux solides.

Je suis finalement venu à bout de mes emplettes de Noël. Malheureusement pour ma fille, j’ai obtenu la confirmation que les Hatchimals sont bel et bien le « jouet de l’année » puisque j’ai été incapable d’en dénicher un seul. À ma fille déçue, je pourrai toujours dire que c’est la faute du père Noël…

En ce qui concerne le sac à main Louis Vuitton que ne recevra pas ma douce moitié, je pense qu’il me faudra trouver une meilleure excuse!

Les tableaux et les graphiques sont présentés à titre indicatif seulement et ne représentent en rien le rendement de quelque placement que ce soit. Le rendement passé n’est pas garant du rendement futur.