Vous avez une question?

Retourner sur le marché du travail

Il arrive que notre carrière soit temporairement interrompue, que ce soit à la suite d’une décision de notre part ou à cause de facteurs indépendants de notre volonté. Congé parental, formation permanente, maladie ou déménagement familial sont autant de raisons qui peuvent expliquer une absence plus ou moins prolongée du travail. Chez Gestion financière MD, nous avons la chance de travailler pour une entreprise qui comprend la nécessité d’un équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Il arrive aussi qu’une « pause » soit provoquée par une situation plus délicate : licenciement ou récession. Quelle que soit votre situation, vous n’êtes pas seul à être confronté à la difficulté de réintégrer le marché du travail et de devoir repartir à zéro.

Plutôt que de vous apitoyer sur votre sort, pourquoi ne pas essayer de tirer du positif de cette situation négative en profitant des occasions qu’elle vous donne?

Si vous êtes entre deux emplois, il est important de maintenir vos compétences à jour ou d’en acquérir de nouvelles en reprenant des études ou en faisant du bénévolat. Vous pourrez ensuite inclure cette information dans votre curriculum vitæ, ce qui comblera le vide entre le moment présent et la date de cessation de votre dernier emploi. Vous démontrerez aussi à d’éventuels employeurs que vos compétences et votre intérêt ne se sont pas dissipés et que vous demeurez déterminé à vous améliorer constamment.

Finalement, après des mois de recherche, vous réussissez à obtenir une entrevue et une foule d’émotions vous envahissent : joie et soulagement au début, qui cèdent rapidement la place à l’angoisse, à la crainte et au doute. Le soulagement de finalement avoir une possibilité de retourner au travail pourrait être balayé par les doutes omniprésents. Dans ces moments, n’oubliez pas de prendre une grande respiration, et rappelez-vous l’importance de franchir les étapes une à la fois et de croire dans les compétences et les aptitudes qui vous ont permis d’obtenir cette entrevue.

Quelques trucs pour une transition réussie

1 : Préparez-vous mentalement et physiquement. Il est important de revenir le plus rapidement possible à un horaire régulier et à une routine normale : lever à heure fixe, douche, brossage des dents et petit déjeuner, comme si vous alliez au travail. Oui, cela signifie que vous devrez vous lever tôt, sortir de votre pyjama et passer quelques heures à chercher des emplois en ligne. Si vous ne vous êtes pas encore mis à la tâche, commencez MAINTENANT!

2 : Affûtez vos connaissances. Avant de vous rendre à cette entrevue, assurez-vous que vous avez effectué des recherches sur l’entreprise, car l’erreur la plus courante des candidats reçus en entrevue est le manque de préparation. Plus vous lirez à propos de l’entreprise, plus vous aurez confiance en vous lorsque vous arriverez à l’entrevue et plus les probabilités d’obtenir le poste seront élevées.

3 : Tissez votre réseau. Maintenant que vous avez obtenu le poste, commencez à faire du réseautage au sein de l’entreprise et à tisser des liens avec vos futurs collègues. Le fait de disposer d’un réseau, de poser des questions et de pouvoir vous tourner vers quelqu’un qui vous montrera les tenants et les aboutissants du poste fera que vous vous sentirez plus à l’aise pendant la transition. Comme de nombreuses grandes organisations cherchent de nos jours les candidats éventuels sur LinkedIn, efforcez-vous de tenir votre profil LinkedIn à jour afin qu’il reflète bien votre curriculum vitæ et qu’il vous permette de développer un réseau en ligne intéressant.

4 : Brillez par votre présence. Si vous avez encore des doutes sur votre capacité de faire ce nouveau travail, chassez-les sans tarder et ne les laissez pas influer sur l’image que vous projetez. Essayez toujours d’en faire un peu plus que ce qui vous est demandé afin de démontrer que votre dévouement fait de vous un atout précieux pour l’entreprise. Mettez tout en œuvre pour obtenir de nouvelles tâches et prenez l’initiative. N’attendez pas qu’on vous le demande; devancez les demandes!

Se retrouver sans travail n’est jamais facile et il est possible que votre situation finisse par miner votre moral et l’estime que vous avez de vous-même. Lorsque vous réintégrez la main-d’œuvre active, ces sentiments ne disparaissent pas nécessairement comme par enchantement. Il ne faut donc pas les ignorer. La meilleure chose à faire est de vous ouvrir à ces sentiments et de les contrer par des pensées positives de la satisfaction que vous éprouvez à l’égard de votre emploi et de la différence que vous pouvez faire au travail chaque jour.