Bienvenue chez
Gestion financière MD

Merci d’utiliser le service de clavardage MD

Pour nous aider à mieux vous servir, veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous.

Communiquez avec un conseiller MD

Teck Resources : l’art de gérer un placement volatil

Publié le 12 mai 2017, 10:57 | Rédigé par Wesley Blight

J’aimerais bien pouvoir vous raconter qu’en janvier 2016, nous avons acheté un bloc d’actions de Teck Resources (TSX : TECK.B) au prix plancher de 3,80 $ l’action et que nous l’avons revendu en novembre 2016 à 35,02 $ l’action, pour un rendement de 822 %!

Malheureusement, une telle histoire relève de la fantaisie!

Les actions de Teck Resources détenues dans le Portefeuille distinct d’actions canadiennes ont bel et bien contribué à son rendement supérieur, mais en réalité, nous diminuons systématiquement notre participation dans cette société depuis trois ans.

Pour bien comprendre les raisons de cette décision, il faut d’abord comprendre la nature de l’entreprise et celle de notre méthode de placement axée sur la valeur.

Demande de charbon métallurgique et Chine

Teck Resources Limited, comme elle s’appelle aujourd’hui, est issue de la fusion des sociétés Teck et Cominco (Cominco avait été fondée en 1906 et Teck en 1913) en 2001. Cette société minière est la plus diversifiée au Canada et produit un large éventail de produits : charbon métallurgique, cuivre, zinc, plomb, argent et or.

Le cours de son action a toujours été plus ou moins instable et est fortement sensible à la vigueur ou à la faiblesse du prix de son principal produit de base sous-jacent : le charbon métallurgique (aussi appelé « charbon cokéfiable »). Le charbon métallurgique est un charbon débarrassé de toutes ses impuretés qui sert à la production de coke, la principale source du carbone utilisé dans la production d’acier.

Or, qui dit acier, dit Chine, évidemment!

Le prix du charbon métallurgique est dans une large mesure dicté par le jeu de l’offre et de la demande en Chine qui, sans égard à la situation financière de l’entreprise, peut provoquer d’énormes fluctuations du cours de l’action de Teck. L’incertitude entourant l’Accord de libre‑échange nord-américain influe aussi, dans une moindre mesure, sur le cours de l’action.

Pourquoi réduire la pondération de l’action de Teck?

Nous détenons depuis longtemps des actions de Teck dans notre Portefeuille distinct d’actions canadiennes, dont le sous-conseiller est l’Équipe de valeur toutes capitalisations Mackenzie. Mackenzie formule des recommandations de cours cibles que j’examine, approuve et fait appliquer en collaboration avec notre équipe chez MD.

Il importe de souligner que le Portefeuille distinct d’actions canadiennes sert à l’exécution d’un mandat et n’est pas un produit comme tel. Il s’agit d’un portefeuille d’actions individuelles que nous achetons à l’intention des clients de notre division des services de gestion discrétionnaire, Conseils en placement privés MD.

En ce qui concerne plus particulièrement Teck, nos clients ont donc constaté que la proportion du portefeuille représentée par cette action a été réduite à cinq reprises d’août 2014 à octobre 2016.

Se situant dans une fourchette de 3 % à 3,5 %, la pondération cible en portefeuille de notre position dans la société Teck dépassait de beaucoup sa pondération dans l’indice de référence général des marchés canadiens (0,75 % à 1 %).

Voici la chronologie des mesures qui ont été prises :

Août 2014 : La pondération cible passe de 3 % à 2,75 % au moment où les actions se négocient aux environs de 25 $ l’unité. Le marché mondial du charbon métallurgique (qui représente 50 % du chiffre d’affaires de Teck) est sursaturé et le cours de l’action amorce une phase baissière.

Teck Resources : Historique des fluctuations de l’action sur cinq ans

Teck-Resources_line-graph-F2
Source : FactSet

Juin 2015 : Notre position est de nouveau élaguée et la pondération passe de 2,75 % à 1,75 %. Le cours de l’action vient de plonger à seulement 14 $ à cause de la diminution de la demande d’acier en Chine. Nous ne croyons pas à ce moment à une remontée à court terme de l’action, mais à plus long terme, nous continuons d’y voir une certaine valeur, attribuable à l’actif de base de l’entreprise.

13 janvier 2016 : Le cours de l’action de Teck périclite et atteint un plancher de 3,80 $, mais amorce aussitôt une remontée. En raison de restrictions imposées sur le produit et de problèmes d’approvisionnement en Chine, le prix du charbon métallurgique bondit, ce qui contribue à une hausse spectaculaire du cours de l’action de Teck.

Avril 2016 : L’action se négocie à plus ou moins 12 $ et nous réduisons de nouveau la pondération cible, qui passe de 1,75 % à 1,25 %. La faiblesse des prix du charbon métallurgique au cours des années précédentes entraîne une révision à la baisse de la cote de solvabilité de Teck, qui réduit ses dividendes. Nous jugeons plus prudent d’engranger une partie de nos bénéfices et d’utiliser le produit de cette opération pour acheter d’autres actions.

Septembre et octobre 2016 : La pondération cible est réduite (1,25 % à 1 %) en septembre et une autre fois encore en octobre (1 % à 0,5 %). Nous jugeons que la conjoncture sur le marché n’est que passagère et que le cours de l’action demeurera fortement instable.

En ce qui concerne le Portefeuille distinct d’actions canadiennes, notre patience a été récompensée puisque nous avons été en mesure de participer à la montée fulgurante de l’action de Teck en 2016 et que nous avons ensuite réduit notre participation avant sa baisse cette année. Le portefeuille a offert un rendement supérieur à celui de l’indice composé plafonné S&P/TSX et les décisions que nous avons prises à propos de l’action de Teck ont joué un rôle déterminant dans l’obtention de ces résultats.

Malgré la grande volatilité de son action, Teck continue d’apporter de la diversité dans notre portefeuille. Notre gestion de ce placement est un bon exemple de notre méthode axée sur la valeur à long terme et démontre que nous avons l’humilité requise pour accepter d’avoir tort pendant un certain temps en voyant dans un titre une valeur qui échappe à d’autres investisseurs. Grâce à ce style patient, notre Portefeuille distinct d’actions canadiennes a maintenu un rendement supérieur à son indice de référence sur une période prolongée.

Balises: 

Wesley Blight

Wesley Blight, CFA, CIM, FCSI, est gestionnaire de portefeuille au sein de l’équipe Gestion de placements chez Gestion financière MD. Il est responsable des résultats des fonds communs et des fonds collectifs à revenu fixe et de type « équilibré » de MD.