Bienvenue chez
Gestion financière MD

Merci d’utiliser le service de clavardage MD

Pour nous aider à mieux vous servir, veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous.

Communiquez avec un conseiller MD

Travail à temps partiel : les clés du succès

Le 20 octobre 2017

Si vous êtes médecin en exercice et que vous avez de jeunes enfants, vous vous sentez peut-être dépassée par les efforts incessants qu’exige la conciliation entre votre travail et votre famille. Pour certains médecins, le travail à temps partiel est parfois le seul moyen de rééquilibrer leur vie.

Selon les études dont nous disposons, les femmes médecins en début ou en milieu de carrière sont les plus nombreuses à travailler à temps partiel1. Or, comme les femmes prennent une place de plus en plus importante dans la profession, le travail à temps partiel pourrait devenir une tendance de fond en médecine. Le nombre d’étudiantes en médecine a dépassé le nombre d’étudiants en 1996‑1997. Au Canada, les femmes représentent 55 % des étudiants en médecine (après avoir atteint un sommet de 59 % en 2004–2005)2.

Si le travail à temps partiel vous tente, vous devrez probablement réviser votre plan financier. Voici quelques questions, financières ou autres, pour alimenter votre réflexion :

Avez-vous les moyens de travailler à temps partiel?

Il va de soi que le nombre d’heures que vous consacrez à votre profession a une incidence directe sur votre revenu. Vous devez donc sortir votre calculatrice pour bien évaluer ce scénario.

  • Déterminez combien d’heures par mois vous pensez travailler.
  • En vous appuyant sur ce nombre, établissez quelles seraient vos rentrées et sorties de fonds mensuelles : calculez quels seraient vos revenus et soustrayez vos dépenses actuelles pour voir si vous arriverez à subvenir à vos besoins et à atteindre vos objectifs d’épargne.
  • Passez en revue vos dépenses discrétionnaires et éliminez celles qui sont superflues (achat d’une nouvelle automobile, vacances, sorties au restaurant, spectacles, etc.).

Votre conseiller financier peut vous aider à établir un équilibre raisonnable entre votre désir de travailler à temps partiel et la nécessité de disposer de ressources financières suffisantes.

Lorsque vous aurez déterminé le nombre d’heures par mois que vous travaillerez, vous devrez décider si vous passerez progressivement d’un régime de travail à l’autre ou si vous ferez une coupure plus radicale.

Quel sera l’effet d’un régime de travail à temps partiel sur vos plans de retraite?

La planification de la retraite est au cœur de tout bon plan financier. Il faut déterminer la somme dont vous aurez besoin pour votre retraite et établir comment vous accumulerez cette somme. La diminution de vos heures de travail aura nécessairement un effet sur votre plan.

  • Réévaluez vos objectifs en vue de la retraite. Si vous vous étiez fixé un objectif de revenus mensuels de 10 000 $ à la retraite, pensez-vous encore être en mesure d’y arriver en travaillant à temps partiel ou devrez-vous opter pour une retraite plus modeste?

  • Refaites vos projections. Votre conseiller financier peut créer de nouvelles projections de votre revenu de retraite en revoyant les paramètres suivants :
    • valeur des épargnes possibles en travaillant à temps partiel;
    • taux prévus de rendement sur vos placements;
    • futures pensions publiques;
    • taux d’inflation;
    • espérance de vie;
    • taux de liquidation (vitesse à laquelle l’argent sera retiré de votre portefeuille afin de faire durer votre argent plus longtemps).

Cet exercice vous aidera à voir si votre plan de retraite est viable ou si vous devez apporter d’autres changements aux choses que vous pouvez contrôler : rythme auquel vous économisez et âge auquel vous prendrez votre retraite.

  • Révisez votre profil de risque. Travailler à temps partiel pourrait changer votre profil de risque qui vise à évaluer les éléments suivants :
    • votre capacité de prendre des risques, c’est-à-dire la quantité de risques que vous pouvez, dans votre situation, vous permettre de prendre et qui dépend de votre âge, de votre horizon temporel et de la valeur de votre actif;
    • votre tolérance au risque, c’est-à-dire la quantité de risques que vous êtes disposé à prendre, qui relève de votre attitude devant la possibilité d’essuyer des pertes, de votre degré de confort ou de votre capacité de les accepter sereinement.

Lorsque vous aurez une idée de votre revenu à temps partiel et des sommes qu’il vous sera possible d’épargner et de placer, vous pourrez réévaluer votre profil de risque avec votre conseiller financier pour voir s’il est possible d’apporter des changements à votre portefeuille.

Quel effet votre décision de travailler à temps partiel pourrait-elle avoir sur le plan professionnel?

Le succès de votre projet de travailler à temps partiel est aussi tributaire des conditions dans lesquelles vous exercez votre profession. Avant de prendre votre décision, réfléchissez et préparez-vous à toutes les éventualités :

  • Réfléchissez à l’effet que cela aura sur vos patients actuels. Vous devrez trouver un moyen de gérer les inévitables transferts de patients et de traiter les recommandations des spécialistes et les résultats des tests dans des délais raisonnables.
  • Vous devrez prendre des dispositions pour assurer une permanence après les heures d’ouverture habituelles de votre clinique, le cas échéant.
  • Vous devrez établir quels pourraient être les effets du travail à temps partiel sur votre permis d’exercice et ceux de votre revenu amoindri sur vos éventuelles prestations d’assurance invalidité.

Lorsque vous aurez procédé à une évaluation réaliste des compromis nécessaires pour aller de l’avant avec votre projet, assoyez-vous avec votre conseiller financier pour concrétiser votre plan. Exercez ensuite un suivi constant sur votre situation et révisez votre plan financier chaque fois que c’est nécessaire afin de vous assurer que vous demeurez en bonne voie d’atteindre vos objectifs à long terme.

1 Hedden, Lindsay, Morris L. Barer, Karen Cardiff, Kimberlyn M. McGrail, Michael R. Law, et Ivy L. Bourgeault. “The Implications of the Feminization of the Primary Care Physician Workforce on Service Supply: A Systematic Review.” Human Resources for Health 12.1 (2014).

2 https://www.afmc.ca/sites/default/files/CMES2015-Section2-Enrolment.pdf