Communiquez avec un conseiller MD

Transcription

Mike Gassewitz, vice-président exécutif, Solutions aux membres, Gestion financière MD

Mike : Bonjour, je m’appelle Mike Gassewitz, responsable du groupe Solutions aux membres chez MD. Je suis aujourd’hui avec Bill Horton, notre chef de la direction des placements.

Bonjour Bill. Les principes de MD sont entièrement fondés sur les buts poursuivis par nos clients, sur leur horizon temporel et sur la nécessité de leur procurer un plan qui leur permettra d’atteindre leurs objectifs en s’appuyant dans une large mesure sur notre méthode de gestion de portefeuille. Individuellement, nos fonds ont obtenu d’excellents rendements, notamment le Fonds de dividendes MD et le Fonds d’actions MD. Que pouvez-vous nous dire à ce propos?

William R. Horton, Jr, CFA, chef de la direction des placements, Gestion financière MD


William : Nos clients médecins méritent que nous mettions nos meilleures idées à leur service et nous avons prouvé que nous en étions capables l’an dernier.

Ces rendements portent sur un an seulement et nous nous concentrons normalement plus sur le long terme. Le rendement sur un an de chacun de ces fonds a cependant été exceptionnel, surtout par rapport aux indices de référence. Le Fonds d’actions MD a progressé de presque 20 % et le Fonds de dividendes MD a progressé de tout juste un peu moins de 11 % l’an dernier.

Mike : Et aux États-Unis, avons-nous aussi obtenu de bons rendements?

William : Les résultats sur les marchés américains sont excellents : 32 % pour le S&P 500, mais plus de 41 % pour les épargnants canadiens. Compte tenu de notre méthode de gestion de portefeuille, une partie importante de nos portefeuilles est placée sur les marchés américains et nos clients en ont profité.

Mike : Voilà des chiffres plus qu’intéressants, mais nous n’avons parlé que de quelques fonds. En réalité, tous les fonds de la famille MD ont offert d’excellents rendements n’est-ce pas?

William : Oui. La question consiste maintenant à établir comment nous devons interpréter ces rendements. Comment devons-nous nous y prendre? … (Comment) pouvons-nous faire état de ces résultats? Nos fonds sont aussi soumis à des vérifications indépendantes.

Selon un article publié récemment, 78 % de notre actif a généré l’an dernier un rendement se situant dans le premier ou le deuxième quartile au Canada.

Mike : Il est clair que vous savez vous y prendre n’est ce pas? Vous devez faire quelque chose de nouveau comme un ingénieur qui serait dans le processus de faire une demande de brevet ou quelque chose du genre. Ce genre de chose m’excite toujours. Parlez-nous-en un peu.

William : Nous tentons actuellement de faire breveter un processus qui s’appuie sur une méthodologie et des recherches solides, mais qui comporte un aspect unique. Nous cherchons sans cesse de nouveaux moyens d’améliorer nos rendements, les rendements ajustés en fonction du risque pour nos clients.

Nous avons conçu une méthodologie unique d’association de différents gestionnaires qui nous permet de créer des combinaisons gagnantes en nous appuyant sur leurs attributs. Nous les réunissons en espérant que nos fonds offriront un rendement satisfaisant dans toutes les phases du marché : hausses, baisses et périodes neutres, le tout pour le plus grand avantage de nos clients.

Mike : Nous avons parlé de nos fonds individuels, de notre famille de fonds, de notre méthode, mais finalement, nos succès découlent de notre vision de la  gestion de portefeuille n’est ce pas?

William : Nos clients ont des buts à atteindre. Nous le savons, car ces buts sont notre raison d’être. Nous existons pour les aider à atteindre ces buts. Lorsque nous constituons nos portefeuilles, lorsque nous réunissons des fonds, ce sont toujours les buts de nos clients qui priment. Quel est le meilleur moyen d’aider nos clients médecins à combler leurs besoins et à atteindre leurs buts?

Mike : Nous aidons les médecins à combler leurs besoins et à atteindre leurs buts. Nous permettons à ces derniers de se consacrer à leur travail. Merci Bill.