REEE : La valeur des études

Une stratégie d’épargne rapide et efficace

Imaginez terminer vos études sans stress, sans dette exorbitante et avec une longueur d’avance sur le plan financier.

En tant que médecin, vous savez que la poursuite d’un rêve coûte parfois cher et vous connaissez la valeur des études. Grâce au régime enregistré d’épargne-études (REEE), vous pouvez faire de l’enseignement supérieur un rêve abordable pour votre enfant.

Créé par le gouvernement fédéral, le REEE est un régime d’épargne à imposition différée qui offre la possibilité d’épargner pour les études d’un enfant de manière avantageuse sur le plan fiscal. Voici trois raisons d’investir tôt, de rester fidèle à vos objectifs et de profiter de tous les avantages du REEE :

1. FAITES CROÎTRE VOS ÉCONOMIES AVEC UN REPORT D’IMPÔT
Vous pouvez cotiser jusqu’à 50 000 $ par enfant, et ce, sans payer d’impôt sur les revenus gagnés dans le REEE avant leur retrait. Il ne vous reste qu’à choisir parmi les nombreuses options de placement offertes : fonds MD, autres fonds, liquidités, titres à revenu fixe et actions.

2. OBTENEZ JUSQU’À 500 $ PAR ANNÉE EN CADEAU
Chaque année où vous cotisez, le gouvernement fédéral verse un montant dans le REEE de votre enfant pour vous aider à faire fructifier votre épargne. Vous pouvez ainsi recevoir jusqu’à 7 200 $ par enfant avec la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) d’ici à ce que votre enfant atteigne l’âge de 18 ans. Et c’est sans compter les revenus que vous tirez de cette somme.

En plus du gouvernement fédéral, plusieurs provinces offrent aussi une subvention. Voyez la liste complète ici.

3. TOUT LE MONDE PEUT COTISER À UN REEE
Les parents ne sont pas les seuls à pouvoir cotiser au REEE de leur enfant. Les grands-parents, les proches, les amis et toute personne qui le souhaite peuvent aussi verser de l’argent.

photo

Le REEE offre à la fois une flexibilité, une croissance de vos investissements avec un report d’impôt et un soutien du gouvernement; tous ces avantages réunis dans un seul régime clé en main.

Coup d’œil sur les REEE

Retirer de l’argent de votre REEE
Lorsque l’enfant bénéficiaire du REEE s’inscrit à un programme d’études postsecondaires admissible, vous pouvez commencer à retirer des fonds. Les retraits provenant de vos cotisations initiales sont libres d’impôt, tandis que l’argent issu des subventions et les revenus de placements sont considérés comme un revenu imposable entre les mains de l’étudiant. Heureusement, le taux d’imposition de la plupart des étudiants se situe dans la fourchette inférieure, de sorte qu’ils paient habituellement peu ou pas d’impôt.

Maximiser le financement du gouvernement
En tant que médecin, il est peu probable que le revenu de votre ménage soit suffisamment modeste pour que vous ayez droit à une subvention additionnelle. Si toutefois c’était le cas, vous pourriez recevoir un montant supplémentaire de 10 % ou de 20 % appliqué à la première tranche de 500 $ de vos cotisations annuelles au REEE.

Qu’arrive-t-il si mon enfant ne fait pas d’études postsecondaires?
Plusieurs options s’offrent à vous. Dans la plupart des cas, vous pouvez désigner un autre enfant comme bénéficiaire des fonds. Sinon, vous pouvez simplement retirer les fonds et payer l’impôt applicable, ou les transférer dans votre REER. Un conseiller MD* peut vous guider en vous expliquant les différentes options possibles.

Les gouvernements fédéral et provinciaux valorisent les études

Découvrez le montant auquel vous pourriez avoir droit.

Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE)

  • Équivaut à 20 % des premiers 2 500 $ cotisés annuellement à un REEE. Si vous disposez de droits de subvention inutilisés des années antérieures, vous pourriez être admissible à une subvention additionnelle de 500 $ (20 % de la deuxième tranche de 2 500 $), pour un total de 1 000 $.
  • Le maximum à vie de la subvention est de 7 200 $ par bénéficiaire.

Subvention canadienne pour l’épargne-études supplémentaire (SCEE supplémentaire)

  • Équivaut à 10 % ou 20 % supplémentaires des premiers 500 $ (ou moins) cotisés annuellement à un REEE.
  • Avantageux pour les familles à revenu faible ou moyen.

Bon d’études canadien (BEC)

  • Peut atteindre 2 000 $ :
    • 25 $ versés pour couvrir les frais d’ouverture d’un REEE.
    • 500 $ versés immédiatement au REEE.
    • 100 $ versés annuellement, jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de 15 ans.
  • Avantageux pour les familles à faible revenu.

Subvention pour l’épargne-études et l’épargne-formation de la Colombie-Britannique (SEEEFCB)

  • Contribution de 1 200 $ pour chaque enfant admissible né en 2006 ou après.

Incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE)

  • Crédit incitatif annuel versé au REEE d’un bénéficiaire admissible résidant au Québec qui correspond à un maximum de 10 % des cotisations (montant maximal de 250 $ par année).

Nouveautés chez MD

Allez au-delà des chiffres avec des informations financières pertinentes à votre vie de médecin canadien.

LISEZ NOS DERNIÈRES NOUVELLES
photo

Intégrez un REEE à votre plan financier

Commencez à financer les études postsecondaires de vos enfants en versant chaque mois une petite somme dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE) MD.