REER : assurez votre avenir

Il n’est jamais trop tôt pour commencer!

Être médecin, ce n’est pas de tout repos.

Pas facile de trouver le temps de planifier sa retraite lorsqu’on jongle avec une foule d’obligations, tout particulièrement après de longues études. Pourtant, plus on commence tôt à épargner, plus on est en mesure d’envisager l’avenir en toute tranquillité. Pour intégrer l’épargne à long terme à votre plan financier, vous avez une option toute simple : le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) de MD.

Créé par le gouvernement fédéral, le REER est un régime d’épargne à imposition différée permettant de s’assurer un revenu de retraite de manière fiscalement avantageuse. Sa popularité s’explique par les raisons suivantes :

1. Croissance avec report d’impôt
Vos économies fructifient à l’abri de l’impôt et ne sont imposées qu’à leur retrait. Ainsi, vous épargnez bien plus rapidement.

2. Économies d’impôt sur le revenu
Le montant cotisé dans une année donnée peut être déduit de votre revenu. Vous êtes alors libre de dépenser ou d’investir les économies d’impôt générées comme bon vous semble.

3. Flexibilité des placements
Vous pouvez choisir n’importe quelle combinaison de placements parmi les liquidités, titres à revenu fixe et actions. Ainsi, vous gardez un meilleur contrôle sur le niveau de risque de votre plan financier et son rendement.

photo

Coup d’œil sur le REER

Cotiser à un REER

Le plafond des cotisations à un REER est déterminé par quelques règles simples. Il dépend de votre revenu et des cotisations déjà versées. Si vous exercez en société, vous devrez donc vous verser un salaire pour acquérir des droits de cotisation.

  • En règle générale, le plafond des cotisations correspond à 18 % du revenu de l’année précédente — jusqu’à un certain montant en dollars —, auxquels on ajoute les droits de cotisation non utilisés et reportés des années antérieures et soustrait les facteurs d’équivalence de l’année précédente.
  • Le plafond des cotisations est calculé directement par l’Agence du revenu du Canada (ARC) et inscrit sur le dernier avis d’imposition. Il vous est possible de consulter celui-ci en ligne, en vous inscrivant à MonARC.

Convertir un REER

Il est possible de cotiser à un REER jusqu’au 31 décembre de l’année de ses 71 ans. À ce moment-là, plusieurs options s’offrent à vous.

1. Encaisser la totalité de votre REER. Vous payerez alors de l’impôt sur la totalité de votre épargne au taux d’imposition auquel vous serez alors assujetti.

2. Transférer l’argent de votre REER vers un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou une rente viagère. Votre revenu de retraite vous sera versé de l’un ou de l’autre, selon l’option choisie.

3. Combiner les options 1. et 2.

En mettant sur pied un plan financier solide, vous n’aurez plus à vous demander quelle sera la meilleure option à ce moment-là. Découvrez l’approche de MD en matière de planification financière.

Profiter des divers avantages du REER jusqu’à votre retraite

Le but premier d’un REER est d’épargner en vue de la retraite, mais certains autres avantages s’offrent à vous à mesure que vos économies fructifient.

Acheter une première maison

Acheter une première maison

À l’achat d’une première propriété, vous avez la possibilité d’utiliser une partie de votre REER pour payer la mise de fonds. Pour bon nombre de médecins en début de carrière et leur famille, c’est un bon coup de pouce.

  • Retrait pouvant aller jusqu’à 35 000 $ (ou 70 000 $ par couple)
  • Délai de 15 ans pour rembourser la totalité de la somme sur votre REER
Retourner sur les bancs de l’école

Retourner sur les bancs de l’école

Dans le cadre du régime d’encouragement à l’éducation permanente, il est possible de retirer jusqu’à 10 000 $ par année civile (limite de 20 000 $ à vie) pour financer des études ou une formation à temps plein, que ce soit pour vous, votre époux ou votre conjoint de fait. À noter que ce programme ne vise pas le financement des études ou des formations suivies par vos enfants ou les enfants de votre époux ou conjoint.

Faire équipe avec votre conjoint

Faire équipe avec votre conjoint

Un REER de conjoint permet à certains couples d’alléger leur fardeau fiscal une fois à la retraite : le conjoint au revenu le plus élevé a la possibilité de cotiser au REER du conjoint au revenu le moins élevé. N’hésitez pas à en parler à votre conseiller MD* pour savoir si cette option vous conviendrait. À noter qu’en cotisant au REER de votre conjoint, vous réduisez vos droits de cotisation à votre propre REER. Pour connaître votre plafond de cotisation, consultez votre avis d’imposition. Apprenez-en plus sur la façon dont la planification de votre retraite pourrait s'intégrer à votre plan financier.

Nouveautés chez MD

Allez au-delà des chiffres avec des informations financières pertinentes à votre vie de médecin canadien.

LISEZ NOS DERNIÈRES NOUVELLES
photo

Intégrer un REER à votre plan financier

Rien n’est plus simple que d’ouvrir un REER avec Gestion financière MD et de planifier le versement régulier de vos cotisations. Vous pourrez ainsi vivre le moment présent tout en planifiant votre avenir.